ACTUALITÉS

18
janvier
2019
JOURNEE PORTES OUVERTES AU CENTRE DE FORMATION DE L'ASPTT GRENOBLE : UN BPJEPS APT EN VUE ! Le Centre National de Formation ouvre ses portes le 6 avril 2019 et vous accueille de 9h à 13h au complexe sportif de Montbonnot. Venez nombreux découvrir nos formations pour devenir des éducateurs sportifs heureux ! Rendez-vous à 11h pour la présentation des métiers du secteur sportif. Nos formations sont à découvrir ici Découvrer l'univers de la fédération des ASPTT en France ici  
Lire la suite
6
juillet
2018
L'histoire de l'ASPTT commence le 20 octobre 1898, à Bordeaux, où naît l’Union Cycliste des Postes et des Télégraphes de la Gironde. Cette union a débuté lorsqu’Ernest RATTON, inspecteur au service du téléphone de Bordeaux, en fut le premier président et sous son impulsion, la formidable aventure qui associe vélos, sport et PTT, commence avec des courses cyclistes de ville à ville, la première reliant Bordeaux à Libourne, le 15 mai 1898. Ernest RATTON venait de lancer ce qui allait devenir une immense machine sportive. C’est alors que les postiers Bordelais ont décidé de se regrouper en associations sportive, pour apprendre et pratiquer le vélo. Ce qui permettra par la suite une distribution plus rapide et efficace du courrier. En 1906, le nom d’ASPTT apparaît, avec la fondation de la première Association Sportive des Postes et des Télégraphes, il s’agit de l’association d'athlétisme bordelaise. 21 ans plus tard, les femmes intègrent le mouvement avec la création d’une section rugby, « les Barrettes » par Anne d’ALMEIDA dite « la Comtesse ». Dès lors, la machine est en marche, de 1923 à 1930 ce sont les nageurs qui vont offrir à l’ASPTT victoires sur victoires notamment grâce à Jean REBEYROL maintes fois vainqueur des traversées de Bordeaux, de Paris et de Bruxelles. Sept fois champion de France, il est aussi le premier athlète de l’ASPTT à participer aux Jeux Olympiques à Paris en 1924. Il est également capitaine de l’équipe de waterpolo avec CABANNE, les frères LALANNE, GADOU, LAGARECATTE et POUECH. Ils sont plusieurs fois Champions du Sud-Ouest, demi-finalistes du Championnat de France en 1927 pour la plus grande joie de leur principal supporter, le rugbyman Raphaël DURAS, le plus ancien licencié de l’ASPTT, encore en vie. En 1940,  sport convivial se transforme en sport administratif. Un décret est mis en place instaurant l’éducation physique obligatoire pour les agents PTT de moins de 21 ans. En 1965, l’ASPTT est un des piliers de la politique sportive française.  À la demande du Général de GAULLE, suite aux mauvais résultats aux JO de Rome en 1960, Maurice HERZOG restructure le sport en France en s’appuyant sur les ASPTT ? C’est alors que les ASPTT sont ouvertes à tous ! Depuis, pour leurs champions comme pour leurs adhérents les plus novices, elles favorisent les pratiques sportives dans un esprit solidaire et fraternel. 120 ans plus tard, la Fédération Sportive des ASPTT est reconnue par le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, et le Comité national olympique et sportif français en 2005, comme une Fédération Sportive à part entière. Elle regroupe 220 clubs omnisports en France, œuvrant au sein des écoles de sport, et accueille plus de 200.000 adhérents.       Tiffany Rougeaux – Chargée de communication en service civique au CNF-G by ASPTT Contact : https://formation.asptt.com/  ou Catherine Epardeau au 07.81.76.86.06 ou cepardeau@asptt.com  
Lire la suite
19
juin
2018
Le témoignage de Tiffany à l’ALPAS pour soutenir le Handicap ALPAS a pour objectif de favoriser  pour des personnes porteuses de handicap mental,  la mise en place de projets d’intégration  en milieu ordinaire de vacances et d’établir une rupture avec la vie quotidienne en foyer, tout en pratiquant du sport et des activités loisirs. Les vacanciers sont des adultes présentant un handicap mental, ils ont en général une bonne autonomie ou une autonomie dite relative. Avec l’équipe d’animateurs de séjour, on leur propose des activités qui peuvent être des activités culturelles comme visiter une parfumerie (Fragonard à Grasse), ludique comme des soirées karaoké/danse, ou aller à la fête foraine. Des activités sportives sont aussi proposées, telles que le golf, l’ultimate-frisbee, le bowling, la marche à pied, de l’accrobranche (pour ceux qui le veulent). Ce ne sont pas des activités qui demandent de grosses capacités physiques,  nous prenons en compte leur niveau de mobilité, d’autonomie et d’efforts. Certains ne peuvent pas faire 2 heures d’accrobranche par exemple, mais 4 vacanciers d’une bonne autonomie se sont lancés sur un parcours de 2 heures. Nous sommes restés sur des parcours simples mais qui demandaient tout de même de la concentration et de l’effort physique. Les  vacanciers étaient ravis de pratiquer cette activité physique et très fiers d’eux. Pour beaucoup d’entre eux, l’effort physique n’est pas envisageable, ces activités n'ont jamais été pratiquées, car perçus comme dangereuses pour eux, la peur et la crainte s’installent rapidement. Avec mes collègues, nous sommes là pour leur faire pratiquer des activités qu’ils ne referont peut-être plus. Le dépassement de soi chez beaucoup est très beau à voir, nous sommes là pour les aider, les soutenir, leur montrer qu’ils peuvent faire du sport et qu’ils n’ont aucune honte ni crainte à avoir, ils sont là pour profiter, prendre du plaisir, se dépasser et passer des vacances inoubliables !   Contact : https://formation.asptt.com/  ou Catherine Epardeau au 07.81.76.86.06 ou cepardeau@asptt.com   Tiffany Rougeaux – Chargée de communication en service civique au CNF-G by ASPTT              
Lire la suite
25
mai
2018
L'Échauffement, un oublié pourtant très utile Le CNF-G s'intéresse aujourd'hui à la première étape d'un entraînement sportif ou de la préparation à une compétition. Une phase primordiale qui est souvent négligée voire sautée par les sportifs. Pourtant, les professionnels de la santé en sont certains, l'échauffement est nécessaire. Mais que nous apporte t-il ? L'échauffement comme son nom l'indique, permet de chauffer le corps pour le préparer à l'activité physique. A froid, le corps n'est pas capable de faire des efforts intenses prolongés : les muscles sont raides, le cœur et la respiration sont lents. Ne pas s'échauffer présente des risques !     Premier intérêt : L'ECHAUFFEMENT diminue le risque de blessure Le premier et le plus important ! Un effort violent à froid, c'est une blessure presque assurée. Nombres de sportifs se sont blessés naïvement en pensant pouvoir échapper à l'échauffement. L'échauffement augmente progressivement l'élasticité des muscles, des tendons, des articulations grâce à la chaleur produite par la circulation sanguine. Par exemple, le lubrifiant situé dans nos articulations, la synovie, est visqueux à froid. A chaud, il est plus liquide et peut ainsi jouer son rôle de réducteur de frictions articulaires. L'échauffement rend ainsi le corps plus résistant aux chocs et donc aux blessures de tout type (foulures, entorses, claquages et fractures). Donc, les sportifs, on écoute le Dr Susan Labrecque : "Les blessures musculaires peuvent être prévenues la plupart du temps en ayant une pratique sécuritaire de l’activité physique. L’échauffement accompli avant le sport a un rôle capital dans la prévention !" deuxième intérêt : L'ECHAUFFEMENT améliore vos performances Grâce à une circulation sanguine plus intense, les muscles sont plus irrigués, reçoivent plus d'oxygène et sont plus performants ! L'échauffement permet aussi de limiter la production massive d'acide lactique (qui brule les jambes et les bras dans un effort intense). Moins d'acide lactique, moins de douleurs. Moins de douleurs, plus de performances ! Les scientifiques estiment que les performances sont optimales lorsque le corps est à une température d'environ 39°C. En effet, à cette température, les tendons sont plus élastiques et les muscles plus souples. Le système nerveux qui commande la coordination de nos muscles avec nos membres, a ses meilleures performances entre 38 et 39°C. On comprend donc l'importance d'augmenter et maintenir la température corporelle. La respiration est aussi plus efficace grâce à une meilleure ouverture des voies respiratoires. Troisième intérêt : Une meilleure récupération post-effort Préparer le corps à l'effort permet de minimiser les contraintes pendant l'activité (micro-lésions etc..) et d'optimiser toute dépense d'énergie. Pour le même travail musculaire, on peut ainsi dépenser moins d'énergie et mieux récupérer. Une mauvaise récupération ne permet pas au corps d'éliminer toutes les toxines et rend les muscles plus douloureux tout en augmentant encore le risque de blessures lors de l'effort suivant. Quatrième intérêt : Une préparation psychologique intéressante C'est un intérêt qui peut être un peu plus subjectif : l'échauffement aide à la préparation mentale du sportif. Un athlète échauffé se sentira plus en sécurité physiquement et en confiance à l'entraînement comme en compétition. L'échauffement est très important à la sortie d'une blessure pour réduire l'appréhension de la reprise. L'échauffement améliore aussi l'attention et la concentration car le corps est à la bonne température dès le début de la séance pratique. Il rend donc plus facile cette phase transitoire qui demande une mise en route rapide. La séance type Maintenant que nous avons passé en revue les bienfaits de l'échauffement, comment s'organise une séance d'échauffement type ? La durée et l'intensité de l'échauffement dépend de plusieurs facteurs : l’âge, les capacités physiques, les conditions climatiques, l'heure, la tonicité corporelle, et surtout les spécificités du sport pratiqué. Classiquement, l'échauffement dure environ 15 minutes, avec pour objectif de générer de la chaleur corporelle. Il faut donc faire un effort suffisamment important (une marche rapide ou un footing lent ne sont pas adaptés). Les signes d'un bon échauffement : le pratiquant retire son pull, sa respiration est accélérée et il a envie d'entrer dans l'activité pour aller plus loin. L'échauffement se découpe en deux parties : la partie générale et la partie spécifique à chaque discipline. Elles durent chacune la même durée environ. Par exemple, pour un sport comme le tennis, on peut faire augmenter la température corporelle avec quelques tours de terrain, des pas-chassés, des courses accélérées (partie générale). On va ensuite chercher à assouplir les articulations (épaules, genoux, chevilles). Des mouvements souples et lents permettent d'échauffer les articulations : moulinets bras tendus, rotations du buste, flexions/extensions, etc.. (partie spécifique). Avec les petits et les grands, pensez à rendre les échauffements ludiques, avec un enjeu ou une situation comique. Chacun pourra ainsi s'échauffer sans s'en rendre compte et aura l'esprit ouvert pour la pratique d'activités physiques et sportives. Cet article est terminé, suivez les conseils pour progresser et faire progresser les autres ! Etienne Reymond     Source principale : http://www.sport-passion.fr/conseils/echauffement.php
Lire la suite
18
mai
2018
notre Top 5 des sports "TENDANCE" avant l'été ! Vous êtes éducateur sportif ou vous souhaitez le devenir ? Vous êtes tout simplement un accro du sport qui souhaite en découvrir de nouveaux. L’ASPTT Grenoble vous a préparé une sélection des sports tendances et ludiques à proposer dans vos clubs pour sculpter un corps de rêve avant l’été à tous vos licenciés. 1. La Zumba On démarre cette sélection avec un incontournable : la Zumba, c’est LE sport à la mode ! Le principe ? Un mélange entre danse et gymnastique rythmique et le tout en musique. Le concept, plutôt féminin, a déjà séduit plus de 15 millions de personnes ! La séance commence par un échauffement classique qui est suivi par une accélération progressive du rythme de la musique et donc de l'effort. Très ludique, très amusant, on le recommande !! 2. Le Piloxing Sport difficile à connaître qui nous vient de Suède mais qui est très intéressant. C'est un mix entre la boxe, la méthode pilates et la danse auxquels on rajoute une musique entraînante, avec des enchaînements chorégraphiés. Préparez-vous à perdre jusqu'à 900 calories par heure et à redessiner votre corps dans un rythme fou ! 3. Le Bloc ou "escalade de bloc" Pratiqué habituellement en salle, on peut aussi en faire en milieu naturel, c'est un sport en plein développement qui consiste à escalader des blocs de faible hauteur (5 mètre au maximum) sans corde ou baudrier ! Ne vous inquiétez pas, en cas de chute vous tombez dans d'énormes tapis bien moelleux sans aucune douleur (normalement...). Sport très tonique, vous ressortirez avec des bras aussi gros que Dwayne Johnson et des courbatures pour une semaine. Alors n'hésitez plus, des salles de blocs il y en a partout ! 4. Le Flying Yoga Comme son nom l'indique c'est un mix de yoga et de gymnastique pour renforcer ses muscles et éviter le mal de dos. Cette activité se pratique avec un hamac spécifique suspendu au plafond (et non ce n'est pas la sieste) où vous pourrez alterner entre posture au sol et postures aériennes. Les différents exercices donnent l’occasion de travailler l’alignement du corps, l’équilibre en permettant une meilleure respiration et le délassement de l'âme et du corps.     5. L'Indoor Cycling L'idée ? Du vélo d'intérieur à une allure effrénée pendant 45 minutes de folie. Le coach sur-motivé vous fera vivre un calvaire mais pour la bonne cause ! Par groupe de 15 à 20 personnes, suivez la musique et les directives du Coach, vous n'en ressortirez que plus fort.. et fatigué ! A la lueur d'une bougie, dans une ambiance matinale ou tardive, travaillez cardio et musculature de tout le corps. En effet au rythme du vélo vous gainerez les abdominaux, soulèverez des haltères pour perdre jusqu'à 650 calories en une seule séance,   1...2...3 accrochez vous !       Etienne Reymond
Lire la suite
19
avril
2018
La Fédération Sportive des ASPTT propose le CNF-G, un cursus de formation dynamique, innovant et exigeant à tous ceux qui souhaitent s’engager dans la carrière d’éducateur sportif. Nouvelles pratiques sportives, projets innovants, projets connectés, pédagogies adaptées, et souvent ludiques, autant d’outils et d’expériences qui permettront aux futurs éducateurs sportifs  de devenir de vrais professionnels en phase avec leur temps. Entrer au Centre National de Formation des ASPTT, c'est également être acteur de son propre parcours professionnel en vivant des expériences multiples de terrain et en étant force de proposition au sein du groupe tout au long des formations proposées. Bienvenue à toutes et à tous, à celles et ceux qui nous rejoignent ou qui se renseignent tout simplement, bonne visite sur notre site ! Que l'aventure commence dans la passion du sport !! Les formations au CNF-G : La formation BPJEPS APT La formation Coach Sport Santé Les brevets fédéraux (en cours) https://www.youtube.com/watch?v=HVt9ZQt6emg Les plus du CNF-G by ASPTT Des dates de formations liées à l'année sportive Un coordinateur enthousiaste Une équipe de formateurs sur place disponible pour vous répondre Des expériences de terrain encadrées Dans les entreprises Dans les maisons de quartiers Dans les écoles Des installations sur place pour passer de la théorie à la pratique facilement
Lire la suite

S’abonner à la newsletter

Loading